S’engager pour l’initiative "4 pour 1000"

Les organisations professionnelles (agricoles, d’entreprises, etc…) peuvent :

  • contribuer et encourager l’adoption de nouvelles pratiques permettant de stocker davantage de carbone tout en augmentant la fertilité et la résilience des sols, en lien avec la recherche, le développement et les autres parties prenantes.

Les entreprises privées s'engagent notamment à :

  • Encourager l’approvisionnement en produits issus de pratiques bénéfiques pour le carbone des sols comme elles le font pour la déforestation
  • Soutenir financièrement des projets de réhabilitation ou de préservation des sols agricoles.

Les objectifs des Porteurs de projets sont nombreux :

  • Appuyer une Initiative internationale sur les sols avec un triple objectif "gagnant-gagnant-gagnant"
  • Soutenir l'agriculture et la foresterie comme secteurs contribuant à la lutte contre le changement climatique
  • Mobiliser les parties-prenantes pour les inciter à prendre des actions pour préserver les sols en faveur de la sécurité alimentaire et du climat
  • Proposer des modes de production mettant en valeur le potentiel des végétaux comme mécanisme de captage et de stockage du carbone atmosphérique
  •  l’adoption de nouvelles pratiques permettant de stocker davantage de carbone dans les sols
  • Lutter contre la dégradation des terres tout en ayant un impact positif sur la sécurité alimentaire
  • Adopter des modes de production plus proche de la nature (agro-écologie) tout en améliorant le retour sur investissement et en réduisant les coûts et en augmentant les rendements donc potentiellement les gains 
  • S'inspirer et apprendre des pratiques culturales traditionnelles faisant une place de choix aux arbres au cœur de la production agricole, comme dans les systèmes agroforestiers
  • Profiter du savoir scientifique pour élaborer de nouveaux systèmes de production sachant s'inspirer de pratiques traditionnelles pour accroître le stockage du carbone dans les sols
  • Proscrire des chaînes d’approvisionnement les produits issus de pratiques induisant la dégradation des sols
  • Soutenir des projets de réhabilitation des sols
  • Faire connaître des pratiques, des projets et des politiques pour lesquels le ou les porteur(s) de projet recherche(nt) des financements

Concrètement, comment faire pour s’engager ?

Suivez le lien ici :

Ils se sont déjà engagés !

Critères de référence pour l'évaluation des projets

Quelques initiatives

AGRISOURCE : la plateforme ouverte d'innovation sur l'Agriculture et le Changement Climatique
Agrisource est un projet mené par l'INRA et le CIRAD, et financé par la Climate-KIC : https://www.agrisource.org/fr/7_24/540/le-projet-agrisource.html

ERMCSD, Vi Agroforestry et EcoAgriculture Partners
ERMCSD, Vi Agroforestry et EcoAgriculture Partners propose un guide de formation pour les petits agriculteurs sur les pratiques de gestion durable des terres agricoles pour l'atténuation des changements climatique.
https://www.docdroid.net/gVYpcsT/sustainable-agriculture-land-management-practices-for-climate-change-mitigation-training-guide.pdf

Ils en parlent...

"Parce que l’alimentation des troupeaux est constituée de 60 à 80% d’herbe des prairies, qui sont des puits de carbone de même que les haies qui les entourent,  l’élevage français de ruminants, producteur de viande rouge, dépasse déjà l’objectif de 4pour1000 de stockage de carbone annuel dans les sols. Par sa démarche BEEF CARBON, l’évaluation des élevages et l’évolution des pratiques, notre filière s’engage à améliorer encore sa performance environnementale" - Dominique Langlois, Président d’INTERBEV

"4 per 1000":  Getting more from the land, for people and the planet" - Craig Hanson, Global Director (Food, Forests & Water) World Resources Institute - WRI.org

"La restauration des sols par des pratiques agro-écologiques est indispensable à la transition vers des systèmes alimentaires durables et la lutte contre le changement climatique" - Fondation Daniel et Nina Carasso.

"Sans élevage, l’agriculture serait déséquilibrée ! L’élevage laitier a une contribution positive sur les sols grâce à la valorisation des déjections animales. C’est le sens de notre adhésion à l’initiative 4/1000".
"La Ferme Laitière Bas Carbone est un programme de réduction des émissions de gaz à effet de serre en élevage laitier. Il est basé sur un diagnostic qui permet à chaque éleveur de calculer son impact et de mettre en œuvre les leviers d’amélioration.  Haies, prairies et effluents sont nos priorités" - Caroline Le Poultier, directrice générale du CNIEL

"Les femmes et les hommes qui travaillent le sol sont les mieux placés pour utiliser et capturer le carbone sur Terre" - réseau TRAME

"Engagé dans le 4 pour 1000 pour promouvoir bonnes pratiques et solutions méditerranéennes pour des sols sains et valorisés" - CIHEAM

"We can reverse climate change by stripping CO2 out of the atmosphere and putting it into the soil where it is needed to improve soil health and crop production" - André Leu, President, IFOAM - Organics International

"A comme Agriculteurs engagés et responsables ; C comme Carbone stocké ; F comme Fertilité des sols restaurée" - Agriculteurs Composteurs de France