S’engager pour l’initiative "4 pour 1000"

Le Comité Scientifique et Technique de l'Initiative

L’Initiative "4 pour 1 000" a constitué un Comité Scientifique et Technique fort, pour guider les projets avec 14 experts scientifiques de renom. Le Comité Scientifique et Technique a été installé le 17 novembre 2016 en vue de donner les orientations du programme de recherche, apporter des conseils techniques aux projets de terrain et définir un référentiel d'évaluation des projets et des indicateurs de suivi.

Consultez la biographie des membres du CST et son rôle

Consultez les critères de référence pour l’évaluation de projets, et les Priorités de recherche.

 

Le rôle de la Recherche dans l'Initiative "4 pour 1000"

L’initiative "4 pour 1 000" est multi-partenariale et construite autour de 2 grands volets :

  1. Un programme d'actions multi-acteurs, étatiques et non-étatiques, pour une meilleure gestion du carbone des sols afin de lutter contre la pauvreté et l'insécurité alimentaire, tout en contribuant à l'adaptation au changement climatique et à l'atténuation des émissions
  2. Et un programme international de recherche et de coopération scientifique – Le carbone dans les sols : un enjeu de sécurité alimentaire portant sur quatre questions scientifiques complémentaires :
  • l'étude des mécanismes et l'estimation du potentiel de stockage du carbone dans les sols selon les régions et les systèmes
  • l’évaluation des performances des pratiques agricoles vertueuses et de leurs conséquences sur la séquestration et sur les autres services de production et de régulation
  • l’accompagnement des innovations et leur stimulation par des politiques adéquates
  • le suivi, la notification et la vérification des résultats (MRV- measuring, reporting and vérification), en particulier à destination des agriculteurs.

Les acteurs de la recherche, notamment à l'international, peuvent développer les quatre volets décrits ci-dessus de manière coordonnée :

  • connaissance des stocks de carbone des sols et potentiels de stockage
  • impacts des pratiques agricoles et forestières sur le stockage de carbone dans les sols
  • méthodes de suivi de la séquestration de carbone dans les sols
  • diffusion de bonnes pratiques.

Les acteurs de la recherche s’engagent aussi à :

  • Appuyer une Initiative internationale sur les sols avec un triple objectif "gagnant-gagnant-gagnant"
  • Proposer des modes de production mettant en valeur le potentiel des végétaux comme mécanisme de captage et de stockage du carbone atmosphérique
  • Lutter contre la dégradation des terres tout en ayant un impact positif sur la sécurité alimentaire
  • Reconnaître que les sols sont vitaux pour la vie sur terre et que les sols vivants préservent la biodiversité
  • S'inspirer et apprendre des pratiques culturales traditionnelles faisant une place de choix aux arbres au cœur de la production agricole, comme dans les systèmes agroforestiers
  • Relever le défi scientifique d'une meilleure connaissance du stockage du carbone dans les sols, stockage aux multiples effets bénéfiques, afin de mieux maitriser les facteurs favorables à ce stockage et l'équilibre entre les nutriments
  • Profiter du savoir scientifique pour élaborer de nouveaux systèmes de production sachant s'inspirer de pratiques traditionnelles pour accroître le stockage du carbone dans les sols
  • S'atteler au défi de l'élaboration de méthodes de mesures et d'évaluation des quantités de carbone stockées dans les sols et ce à moindre coût
  • Mobiliser les parties-prenantes pour les inciter à prendre des actions pour préserver les sols en faveur de la sécurité alimentaire et du climat
  • Choisir de transmettre et promouvoir des savoirs et des pratiques en faveur de l'agro-écologie

Témoignages de chercheurs

Jean-François SOUSSANA (FRANCE)
Directeur Scientifique Environnement de l'INRA, Vice-Président Comité Scientifique et Technique du 4 pour 1000.

Claire CHENU (FRANCE)
Professeur de sciences du sol chez AgroParisTech (Biologie, agronomie, sciences de l'alimentation et de l'environnement), chercheur À l'INRA (Institut national français d'agronomie) pendant 20 ans, Vice-Présidente Comité Scientifique et Technique du 4 pour 1000.

Cornelia RUMPEL (ALLEMAGNE)
Chercheur au Centre National de Recherche Scientifique (CNRS) - Institut d'écologie et sciences environnementales de Paris, Vice-Présidente Comité Scientifique et Technique du 4 pour 1000.

Rattan LAL (USA)
Distinguished University Professor of Soil Science, Director, Carbon, The Ohio State University, Colombus, Ohio, USA.

Comment contribuer ?

Les acteurs de cette initiative s’engagent à ce que, grâce à leurs actions, un maximum de sols agricoles bénéficie de pratiques permettant de maintenir ou d’améliorer leur teneur en carbone ou de préserver les sols riches en carbone.

Chaque acteur qui prend des engagements en signant la Déclaration d’Intention commune devra préciser quel objectif il se fixe, quel type d’actions il met en œuvre selon quel calendrier et avec quelles ressources.

L'initiative "4 pour 1000" : les sols pour la sécurité alimentaire et le climat» répond pleinement aux objectifs de l'Accord de Paris (décembre 2015) :

  • En participant aux enjeux d’adaptation et en contribuant à préserver la sécurité alimentaire grâce, notamment, à l'amélioration de la fertilité des sols, des rendements agricoles et de la qualité nutritionnelle des produits agricoles
  • En participant à l'objectif de limiter le réchauffement en deçà de 2°C, et si possible à 1,5°C, et à l'objectif de long terme de neutralité des émissions d'origine anthropique (tous gaz confondus) dans la deuxième partie du siècle
  • En développant des pratiques, des techniques et des politiques, appuyées sur les connaissances scientifiques les plus récentes, pour aider les pays à atteindre les objectifs qu'ils se sont fixés dans le cadre de leurs contributions déterminées au niveau national
  • En apportant, notamment aux bailleurs de fonds, des garanties scientifiques sur l'impact des projets soumis à leur financement, mais également à la société civile sur les impacts environnementaux, sociaux et économiques.

L'initiative "4 pour 1000" est cohérente avec de nombreux objectifs de développement durable (septembre 2015) :

  • ODD 1 et 2 (alimentation nutritive et de qualité accessible à tous),
  • ODD 3 (réduction de l'utilisation d'intrants potentiellement dangereux pour la santé,
  • mais aussi ODD 7, ODD 8, ODD 12, ODD 13, ODD 14 et 15.

L'initiative "4 pour 1000" répond à tous les critères du «Global climate action agenda» :

  • transformationnelle
  • apportant des livrables concrets
  • réplicable
  • innovante
  • aidant à la mise en œuvre des NDC
  • inclusive.

Concrètement, comment faire pour s’engager ?

Suivez le lien ici :

Ils se sont déjà engagés !

Quelques initiatives

AGRISOURCE : la plateforme ouverte d'innovation sur l'Agriculture et le Changement Climatique
Agrisource est un projet mené par l'INRA et le CIRAD, et financé par la Climate-KIC : https://www.agrisource.org/fr/7_24/540/le-projet-agrisource.html

CGIAR - CCAFS
Le CGIAR - CCAFS (programme de recherche du CGIAR sur les Changements Climatiques, l’Agriculture et la Sécurité Alimentaire) propose un livre et des vidéos pour expliquer comment mesurer le carbone dans le sol, les émissions de gaz à effet de serre et analyser les options d’atténuation dans les pratiques agricoles des petits exploitants.
https://ccafs.cgiar.org/fr/blog/book-and-videos-explain-how-measure-soil-carbon-and-greenhouse-gas-emissions-and-analyze#.WtCX-S5ubIU

CIRCASA
CIRCASA project aims to strengthen the coordination and synergies in European and global research on SOC sequestration in agricultural soils, leading to an improved understanding and scientific basis to target ambitious practices required to preserve and enhance SOC.
https://www.circasa-project.eu/

SoCa
Le carbone des sols au service de l’agriculture familiale tropicale : http://www.umr-ecosols.fr/recherche/projets/136-soca

Ils en parlent...

"Parce que l’alimentation des troupeaux est constituée de 60 à 80% d’herbe des prairies, qui sont des puits de carbone de même que les haies qui les entourent,  l’élevage français de ruminants, producteur de viande rouge, dépasse déjà l’objectif de 4pour1000 de stockage de carbone annuel dans les sols. Par sa démarche BEEF CARBON, l’évaluation des élevages et l’évolution des pratiques, notre filière s’engage à améliorer encore sa performance environnementale" - Dominique Langlois, Président d’INTERBEV

"4 per 1000":  Getting more from the land, for people and the planet" - Craig Hanson, Global Director (Food, Forests & Water) World Resources Institute - WRI.org

"La restauration des sols par des pratiques agro-écologiques est indispensable à la transition vers des systèmes alimentaires durables et la lutte contre le changement climatique" - Fondation Daniel et Nina Carasso.

"Sans élevage, l’agriculture serait déséquilibrée ! L’élevage laitier a une contribution positive sur les sols grâce à la valorisation des déjections animales. C’est le sens de notre adhésion à l’initiative 4/1000".
"La Ferme Laitière Bas Carbone est un programme de réduction des émissions de gaz à effet de serre en élevage laitier. Il est basé sur un diagnostic qui permet à chaque éleveur de calculer son impact et de mettre en œuvre les leviers d’amélioration.  Haies, prairies et effluents sont nos priorités" - Caroline Le Poultier, directrice générale du CNIEL

"Les femmes et les hommes qui travaillent le sol sont les mieux placés pour utiliser et capturer le carbone sur Terre" - réseau TRAME

"Engagé dans le 4 pour 1000 pour promouvoir bonnes pratiques et solutions méditerranéennes pour des sols sains et valorisés" - CIHEAM

"We can reverse climate change by stripping CO2 out of the atmosphere and putting it into the soil where it is needed to improve soil health and crop production" - André Leu, President, IFOAM - Organics International

"A comme Agriculteurs engagés et responsables ; C comme Carbone stocké ; F comme Fertilité des sols restaurée" - Agriculteurs Composteurs de France